mardi 26 juillet 2011

LE COMITÉ DE DÉFENSE DE L'HÔPITAL VALIDE LA DÉCISION DE L'ARS

Par un arrêté en date du 20 juillet, l'Agence Régionale de Santé (ARS)a décidé de prolonger de 5 ans l'autorisation de l'exercice de la chirurgie au centre hospitalier intercommunal de Castelsarrasin-Moissac moyennant quelques conditions(voir article sur ce blog en date du 25 juillet).
Le comité de défense de l'hôpital, présidé par Jean-Paul Nunzi, réuni hier soir, a voté la décision suivante à l'unanimité des présents :

"Le comité de défense de l’hôpital intercommunal Castelsarrasin-Moissac prend acte de l’arrêté de l’Agence Régionale de Santé prolongeant pour 5 ans l’autorisation d’y exercer la chirurgie. C’est une bonne nouvelle qui préserve l’essentiel. Les conditions qui assortissent cette autorisation méritent des approfondissements de manière à rassurer les personnels médicaux et paramédicaux et avant tout à assurer la sécurité sanitaire de la population de notre bassin de vie Castelsarrasin-Moissac."



4 commentaires:

JUSNEL a dit…

C'est une honte ! c'est cela qu'on nomme la démocratie !
Le Front de gauche a dit qu'il n'était pas d'accord et qu'il voulait que ce soit les citoyens qui décident !
Il a quitté la salle en faisant cette déclaration !

De plus, la CGT n'était pas présente ! Ni le NPA !

Honte sur le maire Nunzi ! Honte sur ce PS qui roule derrière le gouvernement Sarkozy !

Françoise a dit…

"Monsieur le Maire" a quand même omis de préciser que deux personnes s'étaient abstenues : moi et mon mari...c'est tellement plus facile de nous rire au nez (pour rester polie) devant les docteurs et tout le monde....bravo la DEMOCRATIE et le RESPECT DES MILITANTS,camarades socialistes!

Donc pour nous ce vote n'est pas valide et comptez sur nous pour le faire savoir !
Françoise

Anonyme a dit…

C'est un déni de démocratie car ce communiqué ne prends pas en compte une grande partie de la population engagée dans la défense de notre hôpital, à savoir les salariés et leurs représentants, les représentants du Front de Gauche (PCF, GU, PG, MPEP, FASE...)qui souhaitent un débat public sur les conditions inacceptables de l'ARS et une réponse citoyenne qui ne soit pas une capitulation en rase campagne.
Enfin, l'unanimité des présents se réduit aux représentants de la municipalité et du CG et 2 médecins soit 9 personnes.
Le communiqué ne fait nullement cas des abstentions qui se sont exprimées dans la salle...
En plein milieu de l'été, ce genre de pratiques est d'un autre age. nous saurons en tirer les conclusions qui s'imposent et donnons RDV ausx populations de nos cantons dés la rentrée.
Maximilien Reynès-Dupleix
PCF/FDG des cantons de Moissac

Daniel GPx Hon. a dit…

Ce qui s'est passé à la fin du comité de défense du CHIC Castel-Moissac, est un déni de démocratie, car ce communiqué omet volontairement de prendre en compte une grande partie de la population engagée dans la défense de notre hôpital, à savoir les salariés et leurs représentants (le collectif du personnel et le syndicat CGT), les représentants du Front de Gauche (PCF, GU, PG, MPEP, FASE...), et le NPA, qui souhaitent un débat public sur les conditions inacceptables de l'ARS et une réponse citoyenne qui ne soit pas une capitulation en rase campagne.

Le communiqué ne fait nullement cas des abstentions qui se sont exprimées dans la salle. Cela pose une fois encore la question du fonctionnement de notre comité de défense qui ne saurait être ainsi instrumentalisé.
Enfin, l'unanimité des présents se réduit aux représentants de la Municipalité et du Conseil Général et 2 médecins soit 9 personnes. Une municipalité PS et un CG PRG s'unissent pour suivre comme de bons petits soldats le gouvernement de Sarkozy ! C'est une honte pour la Gauche !

En plein milieu de l'été, ce genre de pratique est d'un autre âge. Nous saurons en tirer les conclusions qui s'imposent et donnons RDV aux citoyens de nos cantons dès la rentrée.

Maximilien Reynès-Dupleix

PCF/FdG des cantons de Moissac

Maud Jusnel

GU/FdG 82

Daniel VanHamme

Vivre Ensemble/FdeG Castelsarrasin