mardi 12 octobre 2010

AUX PETITS SOINS DU PORTAIL


La ville de Moissac protège son patrimoine. Consciente de la valeur du portail de l’abbatiale, elle s'est depuis longtemps impliquée dans sa sauvegarde. Une inspection nouvelle vient de débuter
Une première étude a été conduite en 2000. Elle faisait suite aux travaux entrepris autour du parvis de l'abbatiale en 1986-1987. Il s’agissait  à l’époque de stopper les remontées d'humidité au pied du portail qui, conjuguées aux gaz d'échappements des voitures, pouvaient provoquer une maladie irréversible de la pierre. Le décaissement sous le portail et l'interdiction aux véhicules à moteur de passer ou de stationner décidés par la mairie avaient manifestement stoppé la progression rapide des altérations.
Les lois de décentralisation de 2005 et de 2007 ont transféré la maîtrise d'ouvrage à la commune. En février 2008 Moissac a donc consulté le Conservateur régional des monuments historiques pour relancer la restauration-conservation du portail. La Direction des affaires culturelles de Midi-Pyrénées s'est désignée comme maître d'œuvre du diagnostic et la Région  s'est déjà prononcée pour une aide à la collectivité moissagaise. 
A noter que le plan de relance du gouvernement a prévu d'investir 350 000 € dans l'abbaye de Belleperche. Pourquoi l'abbatiale de Moissac n'en profiterait-t-elle pas elle aussi ?


Aucun commentaire: